Le Comité de protection de l’enfance et de l’adolescence Gard-Lozère (CPEAGL)

Son projet, ses valeurs et ses orientations :

Le CPEAGL est une association laïque qui  œuvre dans l’intérêt des droits de l’enfant et de sa famille. Elle contribue à l’intérêt général et à la construction d’une société solidaire, durable et participative. Elle vise à lutter contre les inégalités, et à l’émergence d’une autre économie, nécessaire à une société plus solidaire.

L’association œuvre pour toute action orientée vers l’intérêt de l’enfant, qu’elle soit sociale, éducative, pédagogique, médicale et paramédicale. Elle regroupe des membres bénévoles militants sans préoccupation d’ordre philosophique, politique ou religieux.

Son action s’inscrit dans des dispositifs de l’enfance et du médico-social. Elle se concrétise au sein des établissements et services du CPEAGL par :

→ l’exercice de mesures de prévention, de protection administrative et judiciaire, d’investigation éducative, en faveur de mineurs en situation de danger et/ou délinquants

→ des actions thérapeutiques, éducatives et pédagogiques en faveur de jeunes présentant des difficultés psychologiques dont l’expression perturbe gravement la socialisation et l’accès aux apprentissages.

L’association agit dans le respect de valeurs partagées, avec ses membres adhérents, qui visent à :

→ respecter les droits de l’enfant et de sa famille et impulser une pédagogie de leurs devoirs, contribuer à leur bien-être et à leur épanouissement.

→ promouvoir pour le personnel le sens des responsabilités et la créativité dans le cadre des valeurs associatives et des projets institutionnels, la qualité de vie au travail.

→ affirmer pour tous la volonté de la responsabilité, de la capacité d’exprimer, de faire, de vivre, et de penser par soi-même dans le respect d’autrui.

L’association emploie actuellement 143 salariés et gère 4 établissements et services 

– UN ÉTABLISSEMENT MÉDICO-SOCIAL : 

L’Institut Thérapeutique Éducatif et Pédagogique Le Grezan, accompagne, au sein de son dispositif, 67 enfants et adolescents de 5 à 20 ans présentant des difficultés psychologiques, selon des modalités diversifiées, souples et modulables : hébergement thérapeutique, accueil de jour en  séquentiel, à temps partiels, en ambulatoire, scolarisation  et pré formation professionnelle adaptées. La prise en charge se décline à l’intérieur de l’établissement et sur les lieux de vie de l’enfant ou de l’adolescent.

L’ITEP a pour mission,  en s’appuyant sur les compétences et les ressources de l’enfant de :

  • L’aider à s’apaiser,
  • Lui proposer un cadre propice à son épanouissement,
  • Lui permettre d’expérimenter le quotidien et les relations humaines, dans la perspective du maintien ou du retour dans les dispositifs habituels d’éducation, de scolarisation, de formation professionnelle, de socialisation.
– DES SERVICES DE PROTECTION DE L’ENFANCE :
  • Le service d’action éducative en milieu ouvert du Gard (SAEMO), accompagne quotidiennement 850 enfants ou adolescents de 0 à 21 ans en risque de danger ou en danger sur décision du juge des enfants (mesure d’AEMO) ou du chef de service de l’Aide sociale à l’enfance (mesure d’AED) par délégation du Président du conseil départemental. L’intervention s’effectue au domicile ou sur le lieu de vie de l’enfant : le service a pour mission d’apporter aide et conseil aux parents pour l’éducation de leurs enfants. Il intervient sur l’ensemble du territoire gardois à partir de ses locaux de Nîmes et des antennes d’Alès, de Bagnols sur Cèze, de Nîmes-Est-Marguerittes et de Nîmes-Ouest-Clarensac. Les équipes pluridisciplinaires des antennes, sous la responsabilité du chef de service, sont composées de travailleur sociaux : éducateurs spécialisés, assistante de service social, technicienne d’intervention sociale et familiale, d’une psychologue, d’un médecin pédopsychiatre et d’un secrétariat.

 

  • Le service d’action éducative en milieu ouvert de Lozère exerce les mêmes missions à partir de ses locaux de Mende sur l’ensemble du territoire de ce département. L’équipe pluridisciplinaire accompagne 174 enfants et adolescents dans le cadre des mesures judiciaires d’AEMO et de mesures administratives d’AED.

 

  • Le service d’investigation éducative, situé à Nimes, intervient sur l’ensemble du territoire du Gard. Il réalise 208 M.J.I.E, mesures judiciaires d’investigation éducatives, par an. Les mesures d’investigation ont pour objet d’aider les juges des enfants à se prononcer en matière d’assistance éducative. La mission du service est d’informer le juge des enfants sur le danger encouru par le mineur ainsi que la capacité de la famille à mobiliser ses compétences et éventuellement des compétences extérieures pour résoudre les difficultés relevées.  L’équipe pluridisciplinaire est composée de travailleurs sociaux : éducatrices spécialisées et une assistante sociale, un médecin pédopsychiatre, deux psychologues, une chef de service et une secrétaire. Le S.I.E. recueille des éléments sur la personnalité du mineur, sur sa situation familiale et sociale et sur le sens des actes qu’il pose ou qu’il subit en y associant la famille et en intervenant de façon concertée avec les divers partenaires sociaux, médicaux, judiciaires, scolaires…  Le service propose ainsi une analyse pluridisciplinaire des informations recueillies au juge des enfants et fait des propositions éducatives adaptées à la situation du mineur.

L’association a défini et commencé à mettre en œuvre diverses orientations :

Pour les services de milieu ouvert : création en juin 2016 d’un Dispositif d’Accompagnement Immédiat permettant de résorber les listes d’attente et de ne plus laisser de mineurs sans suivi. Le service AEMO du Gard prend désormais en charge toutes les mesures d’AEMO qui lui sont confiées par les juges des enfants dans un court délai. L’expérimentation de ce dispositif ayant été probante, celui-ci a été pérennisé en 2018. Au regard de l’accroissement de l’activité, le CPEAGL a proposé un dispositif similaire pour son service AEMO de Lozère.

Le service AEMO travaille actuellement au développement d’un projet visant à améliorer la prise en charge des enfants confrontés à des relations conflictuelles entre leurs parents.

Pour l’I.T.E.P,

Un projet d’implantation d’ici 2020 d’une offre de service territorialisée sur les secteurs géographiques dépourvu d’ITEP (au nord et à l’est du GARD) qui permettrait :

  • Une prise en charge soignante diversifiée sur le territoire : ambulatoire et accueil de jour,
  • La constitution et l’utilisation de réseaux locaux de praticiens médicaux et paramédicaux en libéral (orthophonistes, psychomotriciens etc…),
  • La mise en place d’un partenariat avec la pédopsychiatrie de secteur,
  • La poursuite de la scolarisation des enfants dans leurs établissements de secteur et l’inscription dans les dispositifs de droits communs de proximité pour les plus âgés,
  • Les conditions facilitant une participation adéquate de la famille en tant qu’acteur à part entière du projet de leur enfant,
  • Un accompagnement favorisant la continuité du parcours de vie,

Pour l’association :

Le CPEAGL qui vient de fêter son 80ème anniversaire s’est engagé dans la réactualisation du projet associatif, avec un conseil d’administration largement renouvelé en 2017.

Le CPEAGL a souhaité rejoindre l’union associative AUSIRIS, comme membre coopérateur en vue de :

  • Développer les compétences et sécuriser les établissements en préparant l’avenir
  • Initier des relations au monde de la recherche en sciences sociales et innover (le LAB d’AUSIRIS)
  • Collaborer pour renforcer la cohérence et la continuité des parcours des enfants et des adolescents suivis.
  • Mutualiser des ressources
  • Favoriser la mobilité des personnels, leur formation, leur professionnalisation

VOIR LE SITE

cpeagl
cpeagl
cpeagl
cpeagl
cpeagl
cpeagl
cpeagl
cpeagl
cpeagl