Acteurs / Chercheurs

Les acteurs / chercheurs du lab’AU d’Ausiris peuvent être n’importe quel professionnel des associations membres mais également des jeunes bénéficiant de nos services ou des membres de leur famille.

Devenir acteurs chercheur c’est t’investir dans un projet valorisant en faveur de ton métier et des personnes ayant besoin des services AUSIRIS.

En effet, être acteurs chercheurs c’est trouver des solutions aux problématiques rencontrées dans ton métier.
CE LABORATOIRE EST UN ESPACE DÉDIÉ À LA RECHERCHE ET À L’INNOVATION POUR LES ACTIVITÉS DU SECTEUR SOCIAL, MÉDICO-SOCIAL ET DE LA FORMATION.

Qui mieux que toi peut savoir de quoi ont besoin les personnes que tu suit ? quels sont les moyens à développer pour mieux les aider ? quelles ont les solutions personnalisées à mettre en place pour une prise en charge sociale adaptée ?

Découvre les profils de nos acteurs chercheurs passés et actuels ainsi que leurs recherches.

Et si toi aussi, tu devenais acteur chercheur !

Salarié de terrain lié au cœur de métier (éducatif, thérapeutique, pédagogique) ou lié à une fonction support (management, RH, finances, comptabilité), tu es débordant d’idées pour améliorer le fonctionnement actuel, tu as envie que tes idées soient développées et fassent l’objet d’une expérimentation de terrain, le Laboratoire Social d’AUSIRIS devient l’incubateur de tes envies.

Sur la base du volontariat et grâce à une convention de mise à disposition, tu travailleras au sein du Laboratoire après avoir validé la pertinence de ta recherche avec ton association employeur.

Au sein du laboratoire, tu seras appelé à collaborer avec d’autres « acteurs chercheurs », salariés des autres associations membres d’AUSIRIS, voire à partager leurs axes de recherche, si vous le jugez nécessaire.

Adossé à plusieurs entités de recherche universitaire et accompagné par les administrateurs volontaires d’AUSIRIS, le laboratoire devient le lieu d’expression de ta créativité.

Les associations du secteur social, médico-social et de la formation s’appuient sur la perspicacité de leurs collaborateurs pour faire progresser la protection de l’enfance, trouver les parcours justes et adaptés aux mutations familiales, sociales et sociétales.

Devient l’acteur de ta propre recherche,  deviens le chercheur de ta profession !

Acteurs / Chercheurs : les témoignages

Isabelle :
Actrice / chercheuse au lab'AU

Cela fait une trentaine d’année que j’évolue en tant qu’éducatrice au sein de la maison d’enfants Samuel Vincent. Durant mon parcours professionnel j’ai été sur divers services éducatifs et à ce jour sur un service d’accueil à la journée.

Ma participation au Lab’Au a été motivé par le sujet « Participations des membres des familles ». Ce thème anime ma pratique professionnelle et je souhaitais le partager avec d’autres collègues afin d’enréchir notre réflexion.

Magali :
Actrice / chercheuse au lab'AU

Je suis salariée de l’association Samuel Vincent. Éducatrice de jeunes enfants et éducatrice spécialisée, je travaille actuellement pour les deux Lieux d’Accueil Enfants Parents de l’association en prévention précoce. J’ai également longtemps exercé en protection de l’enfance.

Participer à cette démarche de recherche action au sein du LAB’AU correspond au sens que je donne à ma pratique sur le terrain, dans des allers-retours avec la théorie. Cela permet de rendre plus visible le travail des acteurs de terrain que nous sommes et que souvent nous ne mettons pas en valeur.

Partager cette dynamique avec des collègues œuvrant dans des services différents et autour d’un thème commun, m’est apparu riche et intéressant, j’ai donc franchi le pas.

Solen :
Actrice / chercheuse au lab'AU

Je suis éducatrice spécialisée et je travaille à l’Association Coste depuis quinze ans et plus particulièrement, sur une Unité de Prevention et de Protection de l’enfant et d’Accompagnement des Familles (UPPAF).

Depuis six ans je coordonne le groupe Familles et Professionnels qui s’appuie sur le croisement des savoirs et d’expérience. Le travail avec les familles étant au cœur de mon métier, j’ai souhaité participer au Lab’AU afin d’approfondir la question « du pouvoir d’agir des personnes accompagnés dans le cadre de la protection de l’enfance » (parents et jeunes).

J’ai effectué cette recherche de 2019 à 2021 avec Mathieu Jeanjean éducateur spécialisé à  Samuel Vincent.

Mélanie :
Actrice / chercheuse au lab'AU

Educatrice spécialisée, au Comité de Protection de l’Enfance et de l’Adolescence du Gard et de la Lozère, depuis presque 10 ans ; j’exerce des mesures éducatives en milieu ouvert.

Questionnée par « la participation des familles » ; intéressée par la rencontre et les échanges avec des collègues et persuadée du besoin de se décaler, de faire un pas de côté dans ma pratique, j’ai souhaité m’investir dans le LAB’AU.

Je suis actuellement au travail avec le groupe et les échanges avec les collègues et la qualité de l’accompagnement, me permettent de prendre du recul, d’étoffer mes réflexions, de m’ouvrir sur d’autre perspectives.

Recherches / Actions déjà menées

RECHERCHE & ACTION :
Violences conjugales en contexte de parentalité.
Maud Carminati et Frédérique Reynier, 2 éducatrices du CPEAGL ont réalisé pour le Lab’Au, et ce durant près de deux ans, une recherche-action sur le thème des violences conjugales en contexte de parentalité.

Après avoir rencontré plusieurs partenaires et acteurs de proximité, elles ont pu, de par leur expérience, réalisé une brochure d’information qui est une ressource originale dans une perspective d’information et de prévention des conséquences de violences conjugales dans un contexte de protection de l’enfance.

Découvre leur rapport de recherche ici

RECHERCHE & ACTION :
Les effets de la participation des membres des familles sur le travail éducatif conduit en MECS
Solenn Lyon et Mathieu Jeanjean, 2 éducateurs des MECS de l’association Coste et de l’association Samuel Vincent ont effectué un travail de recherche action pour le compte du lab’AU de 2019 à 2021.

Ils ont choisi de documenter les effets de la participation des membres des familles sur le travail éducatif conduit en MECS avec 2 questions : Quelles pratiques professionnelles peuvent favoriser le processus d’émancipation des personnes accompagnées

Comment la participation des personnes accompagnées participe-elle au changement des pratiques professionnelles.

Ils ont pour cela participer à l’animation d’un groupe de croisement des savoirs parents / professionnels et en ont développé un rapport de recherche

 

Découvre leur rapport de recherche ici