La mobilité interne gérée par le service des ressources humaines est particulièrement intéressante chez AUSIRIS.

Le service des ressources humaines prend en compte à la fois les besoins des associations et les attentes et demandes des salariés.

En matière de mobilité interne, différentes formes se distinguent :

→ la mobilité verticale

→ la mobilité horizontale

→ la mobilité géographique

Toutes ces mobilités s’effectuent au sein et entre les associations membres d’AUSIRIS.

  • La mobilité horizontale (aussi intitulée mobilité transversale ou mobilité fonctionnelle) se caractérise par les changements de poste de travail, de métier à un niveau hiérarchique identique.
  • La mobilité verticale concerne la situation du salarié qui change de poste, afin de bénéficier d’un accroissement de responsabilités, d’une reconnaissance hiérarchique et d’une augmentation salariale.
  • La mobilité géographique correspond au salarié qui change de lieu de travail mais exerce le même métier.

Les mobilités peuvent être souhaitées et initiées par le salarié. Elles peuvent être également proposées par l’employeur.

Les enjeux de la mobilité interne

Dans un contexte où les associations et les métiers évoluent en permanence, la mobilité interne est un enjeu important pour différents motifs.

La mobilité interne permet, entre autre, la fidélisation et la continuité des compétences. Dans des secteurs sociaux et médico-sociaux, la conservation des talents est une façon de maintenir les niveaux de qualité de service rendu aux usagers. Elle est aussi facteur de motivation pour les salariés qui renforcent leur implication dans le travail. Cet élément est d’autant plus important, qu’il est aussi un indicateur clé de la santé et du bien-être des associations.

La mobilité interne favorise l’employabilité qui est aussi devenue un enjeu majeur.

Le recrutement interne peut présenter également moins de risque que celui d’une personne en externe. Le degré d’implication et le niveau de compétence du salarié qui postule en interne sont déjà connus ou reconnus par l’employeur.

Par ailleurs, le candidat interne a déjà intégré la culture de l’association au cours de son poste précédent, ce qui permet une adaptation plus rapide sur le poste nouvellement intégré. La mobilité interne valorise l’image de l’association. Elle lui donne l’image d’une organisation qui offre des parcours professionnels diversifiés.