Un laboratoire de type « INCUBATEUR de PROJETS »

Le LAB’AU d’AUSIRIS combine les champs d’application de la recherche-action, de la formation-action et de l’expérimentation sociale en mettant en œuvre une recherche impliquée et appliquée.

Dans ce sens, le LAB’AU est un incubateur qui travaille sous la forme d’un réseau d’Acteurs Chercheurs composé de non-professionnels de la recherche, d’acteurs de terrain : les acteurs-chercheurs.

→ Les acteurs chercheurs du LAB’AU sont les personnes ayant une fonction technique et éducative et/ou thérapeutique au sein des associations membres d’AUSIRIS, ainsi que les usagers.

La mise en œuvre du LAB’AU d’AUSIRIS comporte ainsi plusieurs dimensions :
  • Mise en place d’un atelier coopératif animé par le réseau d’Acteurs Chercheurs qui participe d’une communauté de pratiques et d’expertises nourrissant un ensemble de connaissances.
  • Le LAB’AU (incubateur de projets) pourra suivant les thèmes de recherche en cours proposer des cycles de formation-action facilitant la mobilisation et le réinvestissement des compétences en situation dans les cadres socioprofessionnels.
  • Le LAB’AU (incubateur de projets) par ses acteurs-chercheurs mettra en œuvre une expérimentation sociale pour valider de nouvelles configurations collectives et poser à terme un référentiel dans le champ d’activité concerné.
  • Après validation le LAB’AU pourra organiser des conférences et promouvoir la publication des résultats de ses travaux.

Le LAB’AU d’AUSIRIS fait de la démarche expérimentation–action, un outil d’aide à l’évaluation et à la mise en œuvre de nouvelles pratiques. Il propose par la publication de ses recherches et de ses expérimentations, de nouveaux référentiels pour l’ensemble des secteurs concernés.

Le LAB’AU d’AUSIRIS accueille les professionnels des associations adhérentes et les personnes ressource ou experts désireux d’apporter leur contribution au service de l’innovation sociale et de l’évaluation des pratiques éducatives, techniques et managériales.

Le LAB’AU d’AUSIRIS est un collectif «d’acteurs-chercheurs» qui associe diverses expertises et recherches universitaires, pour promouvoir l’innovation sociale.

Le LAB’AU d’AUSIRIS est un espace ouvert de recherche et de formation–action pour accroître l’implication et les compétences socioprofessionnelles de chacun.

Le LAB’AU d’AUSIRIS s’inscrit dans le strict respect des valeurs républicaines telles que la démocratie, la laïcité, l’équité et la justice sociale.

FONCTIONNEMENT DU LAB’AU

Constitution du groupe d’acteurs-chercheurs :
Chaque association membre d’AUSIRIS met à disposition 2 à 4 salariés pour un durée d’une année (renouvelable une fois), sur la base du volontariat et pour un temps de travail de 5 heures par mois par acteur chercheur salarié à temps complet d’une des associations membres. Le temps de mise à disposition pour les collaborateurs travaillant à temps partiel sera étudié au cas par cas. Le temps de travail au sein du LAB’AU est à répartir en temps de recherche collective mensuelle et temps de travail personnel.

Chaque personne ou binôme, propose sa candidature sous la forme d’un projet sur le support de son choix équivalent au maximum à deux pages A4.

Les acteurs–chercheurs des associations membres sont détachés au sein du LAB’AU pour un travail de recherche dont ils sont porteurs au regard d’une situation vécue. La rencontre au sein du LAB’AU avec d’autres acteurs–chercheurs peut faire évoluer ou même réorienter leur sujet de recherche.

L’administrateur délégué du LAB’AU informe le Conseil d’Administration d’AUSIRIS, des axes de recherche pour l’année en cours et à venir.

La mise à disposition des acteurs chercheurs est d’1 an (renouvelable) sur la base du volontariat et pour une durée effective de travail dédiée au LAB’AU de 5 heures par mois par acteur-chercheur.

Un « comité d’accompagnement et de suivi » le « CAS » formé par un(e) administrateur(trice) et chaque directeur(trice) de chaque association ainsi que le Directeur du LAB’AU exercera une fonction « support » et mettra tout en œuvre pour « coordonner », « impulser », « documenter », « faciliter », « accompagner » les acteurs chercheurs, ils accompagneront aussi la phase expérimentale. Ces administrateurs et directeurs et le directeur du LAB’AU pourront participer par choix personnel aux travaux de recherche.